Histoire

L’Azerbaïdjan abritait l’une des premières colonies néolithiques du monde et est reconnu comme l’un des berceaux de la civilisation ancienne. Des sites comme Qobustan en attestent. Il s’agit d’un site unique, où l’on a trouvé des inscriptions et peintures rupestres et de nombreux trésors archéologiques. Il est désormais inscrit à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Rock paintings in Gobustan, Azerbaijan, UNESCO World Heritage Site

Anciennes peintures rupestres à Gobustan, Azerbaïdjan (Site du patrimoine mondial de l’UNESCO)

Le premier état azerbaïdjanais remonte au 3e millénaire av. J.-C. Entre le IXe et le VIe siècles avant J.-C., il est devenu l’un des États les plus éminents du monde antique, appelé Manna et situé sur les rives du lac Ourmia. Après la mort d’Alexandre le Grand et la dissolution de son empire, l’État d’Albanie du Caucase est apparu au Nord, avec l’Atropatène au Sud.

L’Albanie caucasienne a été l’un des premiers États chrétiens, connue pour son alphabet et son système d’écriture ainsi que pour ses relations commerciales étendues. Au VIIe siècle, l’Islam a commencé à se répandre en Azerbaïdjan et la culture traditionnelle a bénéficié des innovations de la civilisation islamique. Des états nouvellement indépendants ont vu le jour entre les IXe et XIe siècles et le pays a ensuite été intégré à l’empire seldjoukide. Dès les XIIe-XIIIe siècles, de nombreux états se sont développés au sein de l’Azerbaïdjan, tels que les Atabeis et les Shirvanshahs.

La période IXe-XIIe siècle est considérée comme la renaissance azerbaïdjanaise. À cette époque, le poète renommé Nizami Ganjavi (1141–1209) a créé son célèbre Khamsa (cinq ouvrages). En outre, l’éminent architecte Ajami Abubekr oghlu a créé une école d’architecture à Nakhitchevan et a dressé les plans du Mausolée de Momina Khatun (1186) ainsi que d’autres monuments. Dès les XIIIe-XIVe siècles, l’Azerbaïdjan a occupé une position importante dans le système impérial mongol.

Durant le XVe siècle, les États Qaraqoyunlu et Ad Qoyunlu sont apparus à côté des Shirvanshahs. En 1501, Shah Ismail, homme d’état et penseur éminent, a créé l’État centralisé des Safavides (1501-1736) dont l’azerbaïdjanais est devenu la langue officielle. Après la chute des Safavides, l’empire de Nadir Shah Afshar est apparu. Suite à l’effondrement de cet empire, l'Azerbaïdjan s’est divisé en plusieurs khanats indépendants. Ensuite, les territoires ont été divisés entre l'empire russe et l’Iran, selon les dispositions des traités de Gioulistan (1813) et de Turkmanchay (1828).

Après plus d’un siècle de règne russe tsariste sur le nord de l’Azerbaïdjan, la première république démocratique d’Orient, la République démocratique d’Azerbaïdjan (1918-20), est née.

Bien qu’elle ait été reconnue de facto par la communauté internationale, elle a été envahie par la Russie soviétique, menant à l’établissement de la République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan. En 1922, la RSS d’Azerbaïdjan était intégrée à l’URSS, pour enfin retrouver son indépendance le 18 octobre 1991.

Pages Annoncées