875 000 réfugiés et déplacés internes azéris
4 résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU
20 ans de négociations du Groupe Minsk de l’OSCE
…et toujours aucun progrès

 

 


 

Notre mission

TEAS est déterminé à attirer l’attention internationale sur le conflit en cours entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan autour du Haut-Karabagh et des sept territoires adjacents.

TEAS souhaite que la question du Haut-Karabagh soit davantage abordée dans les cercles diplomatiques internationaux. Aucun gouvernement dans le monde n’a accordé de priorité à la résolution de ce conflit, ce qui a laissé se développer une situation susceptible à tout moment de se transformer à nouveau en véritable guerre.

Il est décevant que, malgré l’adoption de quatre résolutions par le Conseil de sécurité de l’ONU, une résolution de l’APCE, une résolution du Parlement européen et l’attention portée récemment à la région en raison de la situation en Ukraine, le Groupe Minsk de l’OSCE – et la communauté internationale en général – autorisent l’Arménie à continuer son occupation illégale des territoires azéris.

TEAS croit fermement qu’une résolution du conflit actuel au Haut-Karabagh est nécessaire pour permettre la prospérité de la région du Caucase du Sud dans son ensemble. En outre, nous pensons que l’Occident a un rôle important à jouer pour mettre fin à ce conflit. C’est pourquoi nous faisons campagne afin que le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Union européenne jouent un rôle plus actif, dans le but de parvenir à une juste résolution et de permettre le retour de 875 000 réfugiés et déplacés internes dans leur patrie.

Haut-Karabagh

Le conflit du Haut-Karabagh, qui a donné lieu à des affrontements de 1988 à 1994 entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, a mené à une occupation pure et simple des territoires azerbaïdjanais par l’Arménie. Cependant, l’histoire de ce conflit remonte à plusieurs siècles. Haut-Karabagh se dit Nagorny Karabagh en azerbaïdjanais ; Nagorny signifie « montagneux » et Karabagh signifie « jardin noir ». Le Haut-Karabagh est reconnu universellement par la communauté internationale comme faisant partie du territoire souverain de l’Azerbaïdjan. Les revendications arméniennes sur ces territoires ne sont reconnues par aucun état. (1)

Malgré une souveraineté azérie ancienne sur ce territoire, l’influence arménienne a progressé sous l'Empire russe et sous l’Union soviétique, si bien que de nombreux Azéris ont été forcés de partir à la périphérie. Il existe de nombreuses preuves attestant de l’implantation délibérée de milliers d’Arméniens provenant d’Iran et de Turquie dans le Haut-Karabagh au XIXe siècle.

(1) Déclaration de l’ONU concernant la souveraineté azerbaïdjanaise sur le Haut-Karabagh et l’intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan : http://www.un.org/News/Press/docs/2008/ga10693.doc.htm

Cartes du Haut-Karabagh

 

 

Pages Annoncées