À la mémoire des victimes de Khodjaly

Le 25 février, à la Galerie Schultz – l’une des plus prestigieuses galeries d’art contemporain de Berlin – une exposition majeure a été inaugurée en hommage aux 613 victimes civiles du Massacre de Khodjaly. Cet épisode, la pire atrocité du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, a coûté la vie à 106 femmes, 63 enfants et 70 personnes âgées. L’exposition était organisée par le bureau berlinois du Cercle Européen d’Azerbaïdjan (TEAS).

Le massacre a été commis il y a 25 ans, le 26 février 1992. À ce jour, l’Arménie occupe toujours le Haut-Karabagh et les sept districts limitrophes, soit environ 20% du territoire souverain de l’Azerbaïdjan, au mépris de quatre résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Victimes de fait d’une tragédie humanitaire majeure, environ un million de réfugiés et déplacés azerbaïdjanais logent aujourd’hui encore dans des camps réservés aux personnes déplacées.

L’exposition s’articule autour des dernières créations du célèbre artiste azerbaïdjanais Ashraf Geibatov, qui évoquent toutes le Massacre de Khodjaly. Actif dans le milieu artistique depuis 1981, Ashraf a déjà exposé dans le monde entier, y compris au Quartier Général de l’OTAN (Bruxelles), au Palais des Nations de l’ONU (Genève), ainsi qu’au Vatican. Promoteur de la compréhension mutuelle des nations, sa capacité à saisir l’âme de l’Azerbaïdjan est bien connue. Hôte de l’exposition, le galeriste Michael Schultz n’hésite pas à multiplier les parenthèses entre deux expositions Andy Warhol ou Gerhard Richter et à mettre à l’honneur des étoiles montantes de la scène artistique, d’où le surnom de « Meilleur flair de Berlin » dont l’affublent les connaisseurs pour sa capacité à dénicher les jeunes artistes de grand talent.

L’événement s’est tenu sous l’égide de la campagne Justice for Khojaly, en présence d’environ 300 invités, dont S.E. Ramin Hasanov (Ambassadeur d’Azerbaïdjan en Allemagne), et de représentants du monde politique et des médias. « Cette soirée est organisée dans le cadre de Justice for Khojaly, une campagne internationale de sensibilisation initiée par Mme Leyla Aliyeva (Vice-présidente de la Fondation Heydar Aliyev), a déclaré M.Tale Heydarov (Président de TEAS). Cette campagne, dont les débuts remontent à 2008, a permis de sensibiliser de nombreux soutiens à l’international à la cause de cette région qui demande justice. Ainsi, des événements ont déjà été organisés dans plus de 100 pays en Europe, en Amérique, en Asie et en Afrique. Cette année, en plus de l’inauguration de ce soir à Berlin, TEAS organise des concerts et des hommages à Athènes, Berne, Bruxelles, Londres, Luxembourg, Paris, Prague, Sofia et Vilnius. »

« C’est avec une immense plaisir que j’accueille les invités de ce soir, dont S.E. Ramin Hasanov, Ambassadeur d’Azerbaïdjan en Allemagne, le Professeur Heintze et bien sûr, l’artiste lui-même, Ashraf Geibatov, dont les œuvres nous rassemblent ici, ce soir. La rencontre entre un grand artiste comme Ashraf Geibatov et un galeriste d’envergure internationale comme Michael Schultz donne une exposition qui nous parle de la tragédie humanitaire du Massacre de Khodjaly survenu il y a 25 ans, et qui attire notre attention sur la destinée des personnes déplacées dont les vies sont durablement affectées par le conflit et dont le vœu le plus cher, et de loin, est rentrer chez elles. »

Pages Annoncées