Le potentiel énergétique de l’Azerbaïdjan au centre du sommet d’Istanbul sur l’énergie

Communiqué de presse : Le rôle essentiel de l’Azerbaïdjan en tant que pays de transit et de fournisseur d’énergie était au centre des discussions de The European Energy Summit, était organisé par The Economist les 30 et 31 octobre au Swissôtel The Bosphorus d’Istanbul. Parmi les questions abordées lors du sommet, intitulé Redrawing the Energy Lines (Vers une nouvelle donne énergétique), figuraient les priorités de l’UE en matière de marché énergétique ; la sécurité énergétique de l’Europe ; une évaluation globale du secteur de l’énergie en Turquie ; et le développement de technologies européennes d’infrastructures. Le Cercle Européen d’Azerbaïdjan (TEAS) parrainait le dîner de gala.

Sont notamment intervenus S.E. Taner Yildiz (ministre turc de l’Énergie), M. Michael Hoffmann (directeur des Affaires extérieures du gazoduc trans-adriatique – TAP), M. Mithat Rende (directeur-général des Affaires économiques et de l’Énergie au Ministère turc des Affaires étrangères), M. Jean-Arnold Vinois (conseiller spécial près M. Günther Oettinger, commissaire à l’Énergie de l’UE). La conférence se tenait à un moment-charnière pour l’Azerbaïdjan, suite à le choix du projet TAP par le Consortium Shah Deniz pour acheminer le gaz azerbaïdjanais de la Mer Caspienne, depuis la frontière euro-turque (point d’arrivée du gazoduc trans-anatolien TANAP) jusqu’en Italie. Une fois le gazoduc TAP achevé, un volume annuel de 10 milliards de m3 (bcm) de gaz approvisionnera l’Europe, plus 6 milliards de m3 à destination de la Turquie par l’intermédiaire de TANAP. La réunion de TAP et de TANAP deviendra un élément à part entière du couloir énergétique méridional qui garantira la sécurité énergétique de l’Europe.

M. Egemen Bagis, ministre turc des Affaires européennes, remercie TEAS d’avoir parrainé le dîner de gala. Il a souligné les liens particuliers qui unissent la Turquie et l’Azerbaïdjan en reprenant les mots de feu la Président Heydar Aliyev, qui a dit un jour « le bonheur, c’est plusieurs pipelines ». M. Lionel Zetter, directeur de TEAS, a pour sa part déclaré : « C’est un plaisir pour TEAS de parrainer un événement de cette importance en collaboration avec un magazine connu dans le monde entier comme The Economist. Si ce sommet braque les projecteurs sur la Turquie, toutes les interventions ont permis, à de rares exceptions près, de souligner la relation symbiotique qui existe entre ce pays et l’Azerbaïdjan – et plus particulièrement à la lumière de la ratification de plusieurs accords en matière d’énergie. »

Pages Annoncées