L’équipe de Qarabağ défie Chelsea et nous rappelle l’occupation de sa ville

Communiqué de presse – Comme de nombreux amateurs de football le savent, le Qarabağ FK est « l’équipe qui joue tous ses matchs à l’extérieur ». Ce club d’Agdam a vu son destin chamboulé - et son stade attaqué - par l’invasion arménienne de 1993, qui occupe depuis lors le Haut-Karabagh et les sept régions limitrophes. L’équipe, qui avait déjà perdu son entraîneur Allahverdi Bagirov – tué par une mine antipersonnel – s’est retrouvée dans l’obligation de déménager et de jouer ses matchs au stade national Tofik-Bahramov, du nom du fameux « juge de touche russe » qui a validé le fameux « but fantôme » pour l’Angleterre lors de la finale de la Coupe du Monde 1966 face à l’Allemagne de l’Ouest.

Pendant la rencontre, un groupe d’Azerbaïdjanais et des défenseurs locaux de la cause azerbaïdjanaise ont enfilé des T-shirts portant chacun une lettre, si bien qu’une fois alignées, ces 23 personnes composaient le message « Armenia out of Karabakh » (« Arménie hors du Karabagh »).

Surnommés de manière affectueuse « Les Cavaliers », en hommage au fameux « cheval du Karabagh », un petit animal robuste à la crinière blonde très utilisé lors des matchs de chovgan (l’ancêtre du polo), les joueurs du Qarabağ FK sont à créditer de bonnes performances sur la scène footballistique européenne. Auteurs d’un très bon parcours lors des tours préliminaires de la Ligue des Champions de l’UEFA, qui les a vus éliminer le club géorgien de Samtredia (victoires 5-0 en Azerbaïdjan puis 1-0 en Géorgie), le Sheriff Tiraspol (0-0 à Bakou puis victoire 2-1 en Moldavie), puis Copenhague (vainqueurs 1-0 puis battus 2-1 au Danemark, Qarabağ se qualifie grâce à son but marqué à l’extérieur), puis défier les « Blues » d’Antonio Conte à Londres, champions sortants de Premier League et vainqueurs de la Ligue des Champions de l’UEFA en 2012.

Un match historique que le Qarabağ FK a abordé avec beaucoup d’envie et de combativité, comme en témoignent les propos de l’entraîneur Gurban Gurbanov : « On n’a pas peur d’eux. Ils ont l’un des meilleurs coachs d’Europe et quelques joueurs parmi les meilleurs aussi. D’accord, Chelsea est une légende en Champions’ League, ils ont des chances de la gagner cette saison, mais mon équipe est prête, et elle jouera le match à fond.

« On sait que Chelsea nous obligera à défendre, mais cela ne veut pas dire qu’on passera 90 minutes dans notre camp. Nous aussi, on attaquera. » Le club azerbaïdjanais compte dans son effectif le milieu haïtien Wilde-Donald Guerrier et un ailier brésilien, Pedro Henrique Konzen.

L’optimisme des Azerbaïdjanais a vite été « douché » à Stamford Bridge : alignés en 4-5-1, ils n’ont pas réussi à se projeter suffisamment vers l’avant pour inquiéter Chelsea. Les joueurs du Qarabağ FK ont bien essayé de construire des actions en multipliant les passes, mais celles-ci n’ont jamais débordé un adversaire qui n’a pas eu à repousser d’occasions franches.

Qarabağ, dont on connait l’immense courage face à l’adversité, a déjà croisé le fer avec deux grands clubs britanniques en 2015 (le Celtic Glasgow et Tottenham), et a réussi une série de 20 matchs sans défaite, seulement interrompue à Copenhague cet été.

Pages Annoncées